Éclairage du stade de Tourrettes par Guy Burle, président de l’E.P.F. Athlétisme

athleLa réponse du Maire de Tourrettes, dans votre n° 36, m’a quelque peu interpellé. En effet, si le début de la réponse aux questions posées reflète
correctement l’historique de la construction de ce stade, la suite de la réponse n’est pas digne d’un élu du Canton. Je me devais donc de rétablir la vérité, s’il en
existe une, quant à la phrase totalement inacceptable :«une polémique invraisemblable est alors déclenchée par le Club d’Athlétisme… », qui n’avait rien à voir avec les questions posées et surtout qu’il n’était nul besoin de rouvrir cette plaie.

Si défendre ses droits est faire de la polémique alors nous sommes toutes et tous en constante situation de polémique. NON, l’E.P.F. Athlétisme n’a fait que défendre ses droits en essayant de faire respecter les termes de la Convention qui existait alors entre la Communauté de Communes et Terre Blanche. La convention ne précise nullement que le stade pouvait être utilisé dix semaines consécutives. Par contre elle précise clairement que les utilisateurs (Athlétisme et Rugby) doivent être avertis 5 semaines à l’avance ce qui n’a pas été respecté. Voilà en ce qui concerne l’interprétation à la lettre.

Quant à la forme, il est bon de rappeler que les Hongrois sont arrivés le 7 juin et on nous demandait de quitter le stade le 18 avril??? Pour en faire quoi? Pour refaire la pelouse. L’EPF Athlétisme s’était engagée à ne pas l’utiliser mais avait demandé de conserver l’usage de la piste jusqu’au 29 mai.

Nous avons respecté cet engagement à l’exception d’un seul incident: quelques lancers de disques sur le terrain «du haut» par un jeune athlète de 14 ans qui n’avait pas été informé à temps des restrictions demandées. Aucune marque d’impact du disque sur l’herbe n’était visible.

C’était faire grand bruit pour peu de choses, d’autant plus que compte tenu des matches joués par l’équipe hongroise à Lyon et à Marseille, ils n’auront guère utilisé cette pelouse que quelques jours. Un accord entre gens intelligents aurait sans doute évité tout ce grand ramdam. Mais il faut croire que cette qualité n’existe pas chez certains de nos élus.

D’autre part, la dernière phrase de la réponse du Maire de Tourrettes, doit aussi être clarifiée. Il y a “reconnaissance“ et « reconnaissance».Je suis allé moi-même, avec le Président du club de Rugby, remercier Monsieur Hopp lors de l’inauguration du stade en Mai 2012 et c’était tout à fait normal que nous le fassions.
Mais ne soyons pas naïfs. Pour quelles raisons, aurait-il investi autant d’argent dans ce stade, s’il n’avait des ambitions quant à son utilisation ultérieure ? Pour les beaux yeux du Maire de Tourrettes? Non, la préparation de l’équipe d’Allemagne pour l’Euro 2012 était une de ses ambitions. La préparation de l’équipe hongroise en 2016 en a été une autre. L’entrainement de son équipe d’Hoffenheim était, semble-t-il une autre idée, en période de repos hivernal ou en phase de préparation estivale. Ceci n’a jamais été le cas. Voilà pour la reconnaissance du ventre.

Mais il est bon de parler un peu, aussi, de reconnaissance du cœur. Que ce soit au Rugby comme en Athlétisme, ce sont des dizaines de bénévoles qui consacrent des milliers d’heures par an pour faire faire du sport aux enfants de nos villages. Des bénévoles qui dépensent leur propre argent pour apprendre à nos jeunes le goût de l’effort et le respect. C’est envers ceulà qu’il faudrait que Monsieur le Maire de Tourrettes pense un peu plus en matière de reconnaissance, car si nous avons sur le Canton, une jeunesse qui se comporte encore convenablement, c’est à ces bé-névoles que nos élus le doivent.
Alors, un peu plus de discernement serait souhaitable dans cette triste histoire.

Alors pour en terminer, MERCI à la Commune de Tourrettes d’avoir fourni ce terrain pour construire ce magnifique stade. MERCI à la Communauté de Communes de le mettre à la disposition de nos deux clubs (Rugby et Athlétisme), de l’entretenir et de nous avoir installé cet éclairage qui nous permet enfin de pouvoir l’utiliser pleinement d’octobre à mars. Merci, nous vous en serons éternellement reconnaissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *