Edito NJ n°31 Eté 2016

Edito

NJ_30_une

Cela fait un an que j’ai rejoint le canton et assiste de manière dilettante aux réunions du Nouveau Journal, à 18h30, tous les lundis au collège Léonard de Vinci, à
Montauroux..Voilà l’heure de mon édito… Quel bonheur! Pour une fois, on utilisera mon nom! Toute personne de moins de 35 ans verra son identité niée et qualifiée de «Y». Voilà le premier commandement du Puissant Comité de Lecture (PCL).Autant vous le dire, je n’ai pas poussé le vice à lire tous les éditos précédents. Ma curiosité doit avoir ses limites… A moins que la flemme propre à la génération «Y» n’en ait pas.

Jeunes, que ne vous a-t-on pas dit à propos de ces réunions? On vous aura vanté la richesse des discussions, l’abondance des victuailles, la
dévotion et l’esprit des bénévoles qui permettent chaque trimestre la parution d’un OVNI du vivre-ensemble: gratuit, sans subvention ni publicité.
Ces éditos ne reflètent, hélas, pas la vérité: naïf, je me suis fait enrôler… Comme ils forcent l’AJACF à produire deux pages par numéro, à organiser des concerts lors des «inoubliables» repas trimestriels du Nouveau Journal, j’ai dû mettre à jour leur site internet… Malheureusement, je n’avais jamais fait cela, j’ai dû délaisser mon travail et me suis vite retrouvé précaire, désociabilisé, sans espoir aucun de devenir propriétaire autour du lac!

Je m’adresse aux lecteurs du Nouveau Journal:«Que feriez-vous s’il s’agissait de votre petit-fils?». Je vous en prie, venez m’aider! Donnez-leur des sous, des articles, si vous êtes photographe envoyez-leur vos clichés, et si vous êtes graphiste, par pitié, manifestez-vous!
Enfin, jeunes du canton, venez voir une fois à quoi peut ressembler une de ces fameuses réunions, écrivez un petit article et, «ensemble» nous pourrons peut-être sortir de «ce sentiment d’impuissance et de lassi-tude propre à la génération «Y».(NDLR : ajout du PCL)

Vous comprendrez l’ironie de ce texte. Je me suis aperçu, en l’espace d’une année seulement, que participer au Nouveau Journal pouvait vous assimiler à un dangereux gauchiste…Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues et vous verrez à quel point le traitement des articles respecte la charte indépendamment de
nos différences d’opinions.
Allez «viendez» et profitez bien de ce numéro!

Julien Hubert, membre du CA

Téléchargement gratuit
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *