Encore à découvrir de Gil Pouzols Seillans

20180117_173214Toujours avide de découvrir le canton et ceux qui l’habitent ; de découvrir le blanc et le noir et toute la palette de gris contenue entre ces deux extrêmes qui font le tissu de ce microcosme cantonal si étroit et pourtant si varié que d’un village à l’autre on aurait parfois l’impression de changer de planète, d’habitants même. Avec des têtes, des gueules, des tronches qui, si elles ne sont pas toutes belles, ont du caractère et du relief.

Toutes ces impressions mises bout à bout font de ce canton une belle palette… Ah ben voilà la transition, là où je voulais en arriver, la « palette » !… Ben oui ! la palette de couleurs. Parce que je vous parle de noir, de blanc et de la myriade de gris qui les lient mais il y a la couleur aussi dans le « païs » et c’est guidé fortuitement par une sacrée « tronche » du canton , une figure serait mieux appropriée en l’espèce. Oui, espèce rare en l’occurrence estampillée monument (et parfois modèle) vivant ou bien « chibani » comme on nomme respectueusement les anciens de l’autre côté de la Méditerrannée.

J’ai nommé Garga lui-même qui m’a servi de guide dans ce lieu insolite sous les toits d’une grande maison de village, où, tout en haut se trouve une vaste pièce très éclairée par de grandes fenêtres vitrées, surplombant la plaine avec au loin, en panoramique l’extrême ouest du massif de l’Estérel pénétrant harmonieusement l’extrême est du massif des Maures. Et là, un grand atelier de peinture, une vraie ruche en pleine activité dans un entrelas de chevalets, de tables et de chaises disposés dans un ordre totalement bousculé par l’usage fébrile des lieux.

20180117_173325
Pinceaux, crayons, craies, gommes et couteaux, grattoirs et que sais-je encore, qui sont utilisés par ces artistes en transe, concentrés dans un bourdonnement créatif d’abeilles ( en majorité) et quelques bourdons tout au plaisir de réaliser chacun un projet artistique avec le bienveillant soutien de leur professeur, Daniel Bard, qui ce jour-là les faisait « phosphorer » sur le thème de « Story board » pour les présenter au Festival Télérama à la MPT de Montauroux, soutien financier en partenariat avec la mairie de Montauroux de cet atelier de peinture.
Ouvert à toutes et à tous

Pour tous renseignements s’adresser à la MPT (Maison Pour Tous) et la mairie de Montauroux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *