Comment est né le « Jardin d’Ella »

image21C’est suite à la disparition brutale de mon compagnon, Daniel Birkner, en septembre 2006, que je me suis trouvée face à un choix difficile, celui de reprendre ou non son activité professionnelle : une exploitation en agriculture biologique sur la commune de Callian spécialisée dans la production de plantes aromatiques et plus spécifiquement dans la transformation de Basilic en « Pistou ».

C’est la rencontre avec deux amis qui m’a permis de franchir le pas et nous voilà embarqués dans une belle aventure : la création d’une EARL (Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée). Même si j’avais toujours épaulé mon conjoint dans son travail, je n’avais jamais été en situation de décideur : il faut penser à tout, depuis le travail du sol, les semis, la plantation, l’entretien en passant par la gestion de l’arrosage, la récolte, la connaissance des machines pour la transformation et l’emballage, la relation avec les clients et fournisseurs pour qu’au final un pot de « Pistou » se retrouve à l’étalage d’un magasin. La première année fût donc assez rude et je dois remercier tous les amis (la liste serait longue et je ne peux pas tous les citer) qui nous ont aidés à franchir ce premier cap malgré les nombreuses galères. La solidarité n’est donc pas un vain mot, ça existe et ça marche !

Nous voilà maintenant à la fin de notre deuxième saison avec encore des doutes et des tâtonnements mais aussi des projets plein la tête. Reprendre cette exploitation agricole c’était bien sûr prolonger le fruit du travail que mon compagnon avait semé, mais aussi participer au maintien de l’agriculture dans une région qui s’urbanise de plus en plus et où la terre agricole perd sa vraie valeur, face à la spéculation immobilière. C’est pourquoi je tiens à remercier tout spécialement Mme Brissi Joséphine qui a bien voulu reconduire le bail sur ses terres, c’est grâce à des personnes comme elle, attachée aux valeurs de la terre que l’agriculture pourra, je l’espère, rester encore un peu présente dans notre canton.

Nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter avoir de bons produits dans nos assiettes, pour cela l’agriculture locale est indispensable, alors chacun à notre niveau nous pouvons agir car c’est notre manière de consommer qui dictera la manière de produire de demain. Pour finir, je veux également remercier tous les clients qui nous sont restés fidèles, grossistes, petits magasins ou particuliers, il faut dire qu’il est vraiment bon ce « Pistou ».
Hélène

En savoir +

Nombre d’exploitations agricoles sur le Pays de Fayence (professionnelles)
(Est considérée comme exploitation professionnelle une exploitation d’une valeur d’au moins 12 hectares équivalent-blé et d’une U.T.A., unité de travail annuel de 0,75)
1979: 98 1988: 91 2000: 80

La S.A.U. (Surface Agricole Utile) est composée pour l’essentiel de Terre Labourable et de Surface Toujours en Herbe. En constante diminution, les derniers chiffres du ministère de l’agriculture qui datent de 2000, donnent les résultats suivant : Mons 1651 ha (22%), Fayence 879 ha (32%), Callian 636 ha (25%), Tanneron 208 ha (4%), Tourrettes 175 ha (5%), Seillans 117 ha (1%), Montauroux 99 ha (3%), St Paul 43 ha (2%).

En termes d’exploitation professionnelle, sur les 80 restants en 2000, 45 sont Tanneronaises, les moins dotées étant Mons et St Paul.

Le projet agricole du SCOT du territoire du Canton de Fayence (Pdf 1,2 Mo)

AGREST, La statistique, l’évaluation et la prospective agricole

3 Comments

  1. Bonjour,
    J’ai recu du pistou mais j’aimerais les payer.
    Je cherche leurs coordonnées j’ai plus leur numero de telephone
    Merci a vous
    Martin

  2. Bonjour,
    Bravo pour votre action et bonne continuation.
    J’ai moi-même restauré un terrain agricole de près de 4ha, que je cherche à rentabiliser (à terme) par des plants truffiers.
    C’est pas facile de préserver des terres agricoles. Mais quelle satisfaction d’essayer de faire quelque chose d’utile!
    Bien à vous,
    Jean.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *