Nouveau Journal n°22 Printemps 2014

La Une du NJ n°22

Edito

NJ, aussi appelé « Petit Journal », devient grand !

C’est à l’occasion de son 5ème anniversaire que je me suis penchée sur les premiers éditos du Nouveau Journal et que j’ai constaté que ses créateurs avaient plusieurs objectifs pour sa bonne évolution :
Guy Coursimault, dans le NJ n° 2, mettait l’accent sur le budget nécessaire à la parution suivante : « Ceci dit, quand vous lirez ces lignes, il faudra partir à la conquête du budget NJ n° 3 ».
Éric Bourlier, dans plusieurs de ses éditos, fait appel à vous pour écrire des articles : « Passez un bel été et à vos plumes pour le prochain numéro ».
Et enfin, Hervé Souliers, dans le n° 8, a fait un rêve : « J’ai donc rêvé que le NJ avait fait des petits, plein de pitchouns NJ, partout, à côté de chez nous mais ailleurs aussi ». Enfin, il fallait de nouveaux participants volontaires et actifs pour rejoindre notre équipe, car, c’est une évidence, aucun de nous n’est indispensable ni irremplaçable.
Aujourd’hui, NJ a 5 ans, et quel est mon constat, en tant que « témoin accoucheur » de ce bébé particulier ?
Et bien voilà, c’est un adolescent bien accompli. Il a muri, s’est fait connaître largement chez nous ; il a même dépassé les limites du canton pour donner de la voix chez ses cousines radiophoniques nationales. Et pour nous tous, témoins de ses premiers pas dans le grand monde, quelle surprise que de constater que ce grand séducteur s’est fait draguer et va même faire des petits dans d’autres régions de France !
Pour le faire évoluer, notre équipe a grossi. Nous sommes, maintenant, pas moins d’une bonne douzaine à travailler toutes les semaines à l’élaboration des nouvelles parutions. Nous sommes tous vigilants à ce que ce grand ado ne dorme pas sur ses lauriers, et les idées nouvelles fusent, chacun gardant à l’idée qu’il est toujours perfectible. Et cerise sur le gâteau, NJ est capable maintenant de se passer de ses créateurs tant cette nouvelle équipe prend au sérieux son rôle de futurs parents adoptifs.
Même si la tirelire reste un défi de tous les trimestres, l’inquiétude est moins lourde qu’à sa naissance, grâce à vous tous qui êtes les parrains assidus de Votre Nouveau Journal, et c’est ensemble que nous l’accompagnerons dans sa vie d’adulte, et garderons un oeil bienveillant sur ses progénitures à venir.
Voilà des créateurs qui peuvent être satisfaits, tous les objectifs sont atteints. Nous pouvons peut-être espérer en atteindre un nouveau qui serait de représenter la totalité culturelle de notre canton, donc trouver comment accueillir toutes les communautés qui la composent…
Nous n’avons plus qu’à souhaiter une longue et belle vie à NJ !

Marie France Frasson, Présidente de l’association Le Clos

Téléchargement gratuit (Pdf 1,6 Mo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *