Nouveau Journal n°29 Hiver 2016

Edito

La Une du NJ n°28

J’habite le canton depuis ma plus tendre enfance, les villages avaient tous les commerces et avec le marché où l’on pouvait acheter les surplus des jardins, les courses pouvaient être faites dans presque leur intégralité au village. Le marché, c’était le jour de convivialité très fréquenté par les habitants du village et des campagnes qui se retrouvaient à la terrasse du bar autour d’un café et c’était les retrouvailles de la semaine. Et la plaine ! avec des cultures de vignes et autres, des vaches et des moutons dans les près; sur les coteaux des cultures florales.

Puis sont arrivés la 1 ère grande surface puis 2,puis 3….etc
le 1er centre d’activités, puis 2, puis 3…etc
le 1er rond point, puis 2, puis 3 ……….etc
et les bouchons dans la plaine à certaines heures.

Alors qu’est-il devenu ce canton en 2015- 2016 ?

Plus la campagne, pas la ville pour le moment car nous sommes à l’aube de la construction d’une nouvelle route traversant nos collines. Mais oui, tout change et le
progrès est là, mais il faut savoir si nous voulons encore une qualité de vie à vivre ici : alors, pour le développement futur, il faut que l’urbain et le rural soient équilibrés afin de garder encore un peu d’attrait à notre canton.

Et le nouveau journal, sans pub ni subvention, existe aussi pour donner la parole aux habitants, aux associations, aux élus.

Et le visu, parlons de cette institution qui a été transmise par les «cibistes» dans les années 80, repris par la lettre de Montauroux. Et enfin, par légitimité, donné au NJ. C’est cette rencontre bi-mensuelle, le dimanche à Fondurane, que nous vous invitons à venir nous rencontrer et vous rencontrer les uns les autres pour que cette épopée ne reste pas vaine. Il est important de s’exprimer sur les sujets qui vous touchent, vous plaisent, vous déplaisent, chaque village à ses particularités, écrivez nous, nous publions et cela fait débat pour que les choses avancent, nous sommes tous concernés dans le devenir de ce canton, et pour nous soutenir adhérez, adhérez, adhérez.

Vincent Violino, membre du CA

Téléchargement gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *