Derniers articles

L’A.R.P.A.F : stérilsation

logoarpaf1Cela fait bientôt 10 ans que notre association fait stériliser les chats errants et libres sur le Canton de Fayence et les environs. L’année dernière, nous avons fait stériliser 152 chattes, 67 chats, 5 chiens. Quand on sait qu’un couple de chats, sans intervention de notre part, fait en 5 ans, 15.500 chatons, on peut s’imaginer l’impact sur le territoire.
Pourquoi faut-il nourrir les îlots de chats Nous aidons à nourrir les îlots de chats errants et libres. En leur donnant à manger, cela nous permet de les circonscrire dans un lieu. Les chats y restent et nous pouvons ainsi, tout d’abord, les capturer pour les stériliser, ensuite, contrôler les nouveaux venus et ainsi réguler leur nombre. Signalez la présence de chats errants. Contactez nous rapidement dès que vous avez connaissance de chats errants.
Une chatte peut faire des petits trois fois par an, la stérilisation d’une chatte pleine coûte le double du prix, il est donc nécessaire de faire très vite.

Chats errants (c) Rose-Marie Nisolle pour le Nouveau Journal

Chats errants (c) Rose-Marie Nisolle pour le Nouveau Journal

Intervention auprès des particuliers

Il arrive très souvent qu’un ou plusieurs chats errants choisissent eux-mêmes leur domicile en s’invitant chez des personnes sensibles à la misère animale. Nous aidons ces personnes, à payer la stérilisation des animaux qu’ils recueillent. Une cotisation de 35€ est demandée et une cage est prêtée avec un chèque de caution.
Les années suivantes, nous comptons sur le renouvellement de la cotisation pour pouvoir rentrer dans nos frais.

Appel aux Dons

L’ARPAF fournit la nourriture pour les îlots de chats, elle aide à la stérilisation et aux soins des animaux des personnes les plus démunies. Nous avons donc besoin de votre participation, soit en prenant votre carte de membre (35€ par an), ou en faisant un Don.

afiche-arpaf

Site Internet : www.arpaf.org

Association Danse: Ma Vie

gala-douverture-025L’Association organise 2 soirées de ballets à l’espace culturel de Fayence les 6 et 7 juin 2009 qui méritent une belle promotion car elles célèbrent les 30 ans de l’école de danse classique Jacqueline Lavielle à Fayence et, à ce titre, présentent le travail des enfants en première partie et en seconde partie la Compagnie François Mauduit. Cette compagnie est composée de 12 danseurs de meilleures formations (Béjart, Venise, Londres, Berlin). Le fil conducteur de la soirée est qu’une des danseuses de la compagnie, Aurélia Lefaucheux fut l’élève de Jacqueline dans son enfance. Une revue de presse est disponible avec des photos.
Ludivine Stockil
Réservation: à l’office du tourisme de Fayence
tél. 04 94 76 20 08
Site internet: dansemavie.free.fr

Le Nouveau Journal Pays de Fayence n°2

n2-p1-p« Joie et petulence ! » Partis à 50, nous nous vîmes 150 à l’assaut de l’impitoyable budget du Nouveau Journal n° 2. Ses dernières résistances furent anéanties par une double attaque par Montauroux et par Tourrettes. L’association « Vivre à Montauroux » nous gratifiant d’un don de quelques 660 €, et « l’opération daube polente de Tassy » (malgré une pluie battante) faisant apparaître une marge bénéficiaire de 500 €. Joignons à ce jubilé le monde de l’entreprise qui apporta un soutien non négligeable, et les adhésions de 6 associations (AUCBA- Foyer Rural Fayence – Pères Blancs, et 3 en cours).

Ceci dit, quand vous lirez ces lignes, il faudra partir à la conquête du budget NJ n°3. Notre progression en termes d’adhérents flirte avec les 250% mais ne représente le soutien que de 1% des foyers du Pays de Fayence. Or pour que cet espace d’info libre se pérennise, il faudrait à minima le soutien de 5% des foyers.
Le Nouveau Journal du Pays de Fayence ne peut se passer de vous.

Merci à tous et bonne année 2009.
Guy Coursimault

En téléchargement: le Nouveau Journal Pays de Fayence n°2 (Pdf 2,73 Mo)

Comment est né le « Jardin d’Ella »

image21C’est suite à la disparition brutale de mon compagnon, Daniel Birkner, en septembre 2006, que je me suis trouvée face à un choix difficile, celui de reprendre ou non son activité professionnelle : une exploitation en agriculture biologique sur la commune de Callian spécialisée dans la production de plantes aromatiques et plus spécifiquement dans la transformation de Basilic en « Pistou ».

C’est la rencontre avec deux amis qui m’a permis de franchir le pas et nous voilà embarqués dans une belle aventure : la création d’une EARL (Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée). Même si j’avais toujours épaulé mon conjoint dans son travail, je n’avais jamais été en situation de décideur : il faut penser à tout, depuis le travail du sol, les semis, la plantation, l’entretien en passant par la gestion de l’arrosage, la récolte, la connaissance des machines pour la transformation et l’emballage, la relation avec les clients et fournisseurs pour qu’au final un pot de « Pistou » se retrouve à l’étalage d’un magasin. La première année fût donc assez rude et je dois remercier tous les amis (la liste serait longue et je ne peux pas tous les citer) qui nous ont aidés à franchir ce premier cap malgré les nombreuses galères. La solidarité n’est donc pas un vain mot, ça existe et ça marche !

Nous voilà maintenant à la fin de notre deuxième saison avec encore des doutes et des tâtonnements mais aussi des projets plein la tête. Reprendre cette exploitation agricole c’était bien sûr prolonger le fruit du travail que mon compagnon avait semé, mais aussi participer au maintien de l’agriculture dans une région qui s’urbanise de plus en plus et où la terre agricole perd sa vraie valeur, face à la spéculation immobilière. C’est pourquoi je tiens à remercier tout spécialement Mme Brissi Joséphine qui a bien voulu reconduire le bail sur ses terres, c’est grâce à des personnes comme elle, attachée aux valeurs de la terre que l’agriculture pourra, je l’espère, rester encore un peu présente dans notre canton.

Nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter avoir de bons produits dans nos assiettes, pour cela l’agriculture locale est indispensable, alors chacun à notre niveau nous pouvons agir car c’est notre manière de consommer qui dictera la manière de produire de demain. Pour finir, je veux également remercier tous les clients qui nous sont restés fidèles, grossistes, petits magasins ou particuliers, il faut dire qu’il est vraiment bon ce « Pistou ».
Hélène

En savoir +

Nombre d’exploitations agricoles sur le Pays de Fayence (professionnelles)
(Est considérée comme exploitation professionnelle une exploitation d’une valeur d’au moins 12 hectares équivalent-blé et d’une U.T.A., unité de travail annuel de 0,75)
1979: 98 1988: 91 2000: 80

La S.A.U. (Surface Agricole Utile) est composée pour l’essentiel de Terre Labourable et de Surface Toujours en Herbe. En constante diminution, les derniers chiffres du ministère de l’agriculture qui datent de 2000, donnent les résultats suivant : Mons 1651 ha (22%), Fayence 879 ha (32%), Callian 636 ha (25%), Tanneron 208 ha (4%), Tourrettes 175 ha (5%), Seillans 117 ha (1%), Montauroux 99 ha (3%), St Paul 43 ha (2%).

En termes d’exploitation professionnelle, sur les 80 restants en 2000, 45 sont Tanneronaises, les moins dotées étant Mons et St Paul.

Le projet agricole du SCOT du territoire du Canton de Fayence (Pdf 1,2 Mo)

AGREST, La statistique, l’évaluation et la prospective agricole

Le SMITOM devient le SMIDDEV

(attention, ce n’est pas un russe qui remplace un Guadeloupéen)…

Le Syndicat Mixte pour le Traitement des Ordures devient donc Syndicat Mixte du Développement Durable du Var.

Les 8 communes du Pays de Fayence deviendraient membres cette année…

smiddec

Site internet: http: www.smiddev.fr

Communauté de communes du Pays de Fayence: bilan sur l’évolution du paysage

Lors de la dernière réunion du conseil communautaire et à l’occasion d’un exposé concernant le SCOT de notre territoire (Schéma de Cohérence Territoriale), Monsieur Claude Baratto, chargé d’études pour la DDE du service territorial Est Var, a dressé un bien piètre constat sur l’évolution de notre Pays de Fayence.

Défiguration des paysages, carence en matière de logements, activités seulement basées sur le tourisme, le commerce et les services, etc…

Bien entendu certains élus étaient concernés…d’autres pas.

atlas-departemental-des-pay

Pour les internautes qui peuvent visiter virtuellement notre pays: l’Atlas des paysages du Var

Un « nouveau » schéma départemental des déplacements

Toulon_07Transports en commun moins chers, le nouveau plan (décembre 2007) au point mort: Le rejet par le Conseil d’Etat, du pourvoi en cassation du département contre une précédente décision administrative défavorable a pour effet d’annuler la consultation lancée voilà un an, auprès des sociétés de transport, pour la mise en place du « Nouveau schéma départemental des déplacements ». Un schéma qui était destiné à rendre les transports par autocars dans le Var plus performants, mieux adaptés aux besoins, et surtout moins chers pour les usagers. Il faudra donc attendre la rentrée d’octobre 2009 pour espérer que ce nouveau plan voit le jour.

Le site internet du Schéma départemental des déplacements : www.deplacement.var.fr

Le calendrier prévisionel / pour la réalisations nous attendons encore...

Le calendrier prévisionel / pour la réalisations nous attendons encore...