Derniers articles

OSSKOUR, Au secours ! Adjuda mi ! Help ! Hilf ! Aiuto ! Aïudo ! …

Zone commerciale et le village de Montauroux (c) Gil pour le Nouveau Journal

Zone commerciale et le village de Montauroux (c) Gil pour le Nouveau Journal

La ville arrive, la ville est là, vade retro Satanas !!!.. Une vraie ruée vers l’Or ? Tout le monde veut une part du gâteau. A ce rythme là, il n’y aura bientôt plus d’ingrédients pour en faire la pâte. Béton, bac acier, pseudo provençal, les mêmes recettes sont à l’œuvre. Les surfaces agricoles diminuent à vue d’œil.
Bientôt  même plus une once de farine produite localement. Idem céréales, légumineuses etc., indispensables. Vous avez tous constaté cet hiver, qu’il suffit de deux ou trois jours d’intempérie, même pas extrêmes, pour provoquer dans le canton une mini pénurie.
Semis bloqués sur les centres de distribution de Marseille et autres lieux régionaux et une baisse immédiate de fruits et légumes frais sur les rayons des grandes surfaces. Mais petites et grandes enseignes poussent des coudes pour occuper le terrain, faisant fi de tout  devoir de respect de l’environnement, du paysage et des générations précédentes.
Celles qui ont patiemment, dans des conditions de labeurs pénibles, aménagé harmonieusement cette plaine. La rapidité avec laquelle elle est défigurée, est affligeante. Ça donne l’impression que l’on scie la branche sur laquelle on est assis.
Quand on voit sortir de terre, dans un laps de temps très court, un énorme pâté cubique de poutres, de tôles, et d’acier aux couleurs violentes, qui poussent entre un vieux cabanon, des vignes et des terres agricoles, longeant la RD 562 avec, en arrière plan, un château médiéval, dressé sur les hauteurs et dominant la plaine comme un témoin impuissant devant les laideurs qui gangrènent son socle. A qui profite le crime ?!! Car crime il y a, crime contre l’environnement, crime contre le paysage, crime contre le patrimoine hérité des anciens, et dont les jeunes générations ne pourront plus hériter….
Au profit, immédiat et rapide, c’est criant ! A quand une politique cohérente et homogène de l’urbanisme de la plaine et de ses environs ? Verra t’on, dans un futur proche (très proche à l’allure ou vont les choses), la plaine se transformer définitivement, irrémédiablement, en une vaste surface urbano-artisano-commerciale, type  Plan de Campagne  à l’échelle du canton ?…
Il n’y a pas de fatalité. Pour répondre par anticipation au plus pessimistes, ou à ceux dont les appétits de profits font perdre le sens des réalités et de leurs propres intérêts, à moyen et long terme, il faut revoir la copie et balayer chacun devant sa porte. Faire place à l’imagination et à la bonne volonté de chacun pour  coloniser  dans l’harmonie cette nature pas encore anéantie.
MIEUX VAUT LA FIN DU DESASTRE, QU’UN DESASTRE SANS FIN.
A ben léu. Gil Pouzols

La pauvreté existe aussi dans notre canton

colis-repas
Le relais de solidarité cantonal existe depuis plus de 10 ans, sa devise est :
La solidarité fait honneur aux bénévoles qui savent donner leur temps et leur énergie pour aider les plus démunis, mais indirectement fait honte à une société qui prétend siéger parmi les premiers pays du monde.
Les bénévoles du Relais de solidarité donnent de leur temps pour offrir surtout pendant les mois d’hiver des paniers repas, du matériel divers et un peu de chaleur humaine aux plus démunis du canton.
La France est un pays riche mais les personnes en situation de précarité y sont de plus en plus nombreuses. Pour beaucoup, joindre les deux bouts c’est faire un choix entre se nourrir, payer son loyer, se soigner……. Détresse, solitude, désespoir font partie de leur quotidien, de nombreuses familles ne peuvent plus payer la cantine scolaire, les bébés aussi ne sont plus épargnés (malnutrition, manque de soins).
Nous essayons d’aider ces personnes à ne pas perdre espoir. Pour que cette action fonctionne parfaitement, nous ne pouvons que compter sur la solidarité de tous. Des meubles, des appareils ménagers, de la vaisselle etc.…. dont on n’a plus usage peuvent encore servir quelque temps à d’autres.

Le nombre de colis distribués par le Relais solidarité de Fayence est en forte augmentation.

2007 1690 colis pour 4683 rations pour 1 an
2008 2528 colis pour 7184 rations pour 1 an
2009 821 colis pour 2298 rations pour 3 mois

Si, comme nous, vous souhaitez venir en aide à ces personnes en difficultés, téléphonez à :
Christian ALUNNI-MILANI Port 06.10.49.82.91

Au Cœur des Saisons

bourse-aux-vetementsLa bourse de printemps été vient de se terminer. Nous remercions la mairie pour la salle qu’elle nous prête depuis des années pour les 3 bourses de l’année.
Nous avons beaucoup travaillé en 2008, 44 colis avec les différentes communes, 7 colis Fayence, 6 colis Callian, 3 colis Tanneron, 6 colis Tourrettes, 1 colis pour les autres différentes communes et 19 colis pour Montauroux.
Cette année, il semblerait : pas de subvention de la mairie de Montauroux. Pourtant, dans le contexte actuel nous avons beaucoup de défavorisés !
A qui faut-il donc s’adresser, en fonction des colis et de la salle, aux autres villages, à la communauté des communes ?
Nous sommes une association de Montauroux et nous n’aurions jamais pensé faire cette bourse dans un autre village, comme lorsque nous avions fait des demandes de subvention et que deux mairies nous avaient répondu, les autres pas un mot ! Le silence sur la solidarité !
Vaut-il mieux diminuer les subventions que d’aider les personnes à vivre décemment ? Espérons que nos bourses, si elles continuent, nous permettent d’aider comme nous le faisons, avec solidarité et dévouement, ces familles de l’inter-communauté.
Au Cœur des Saisons

Au cœur des Saisons, est une association à but social qui organise des bourses aux vêtements, permet aux habitants du canton de Fayence de vendre leurs propres vêtements, permet de lutter contre le gaspillage, aide financièrement et matériellement des enfants démunis et surtout de participe aux animations en place ayant des rapports avec des enfants dans le canton.

Écrire à l’association: Bar des Boulistes, 3, rue Sainte- Brigitte 83440 Montauroux

Le planning familial

planning-familial-2Le planning familial de Draguignan était à la MJC de Montauroux le mardi 5 mars avec l’excellent film « les bureaux de dieu», un débat riche animé par Mme Boisgibault clôturait cette soirée.

Le planning, c’est l’écoute, le soutien, l’aide que les conseillères conjugales avec dévouement et militantisme, donnent aux femmes, aux adolescents, à tous. Contraception, avortement, mais aussi aide aux femmes battues, violées, lutte contre le sida sont autant de combats que mène ce mouvement.

Quelle est la situation des femmes aujourd’hui ? Le constat est inquiétant (social, emploi, violence…).

Pendant des décennies, le Planning a obtenu au prix de luttes et de demandes incessantes des droits qui sont peu appliqués aujourd’hui. Le gouvernement actuel accentue ce recul en supprimant ou en diminuant les subventions et la crise favorise la remise en question de certains acquis. Le Planning s’asphyxie, il est en danger ! Une pétition circule sur le net, signez-là !

Vous avez besoin du planning familial local ? Adressez vous:
rue de l’observance à Draguignan – tél/fax: 04 94 67 04 57
Pour le canton de Fayence : Dr Estienne Cyril
Mme Chabaud Lambert Rose Marie

Planning familial: www.planning-familial.org

Un nouveau SEL en pays de Fayence

image15« Produire et consommer localement s’impose comme une nécessité absolue pour la sécurité des populations à l’égard de leurs besoins élémentaires et légitimes. Sans se fermer aux échanges complémentaires, les territoires deviendraient alors des berceaux autonomes valorisant et soignant leurs ressources locales. »
Proposition issue de la relocalisation de l’économie du manifeste pour les colibris de Pierre Rabhi.

C’est suite à la création des colibris en 83 que l’idée de relancer le SEL (Système d’échange Local) en Pays de Fayence a germé. Animé pour l’instant par trois volontaires motivées, ce SEL a démarré par une rencontre le 6 mars dernier et propose une Bourse locale d’échange (BLE) le 19 mars prochain.
Sur le thème : « Tout le monde peut échanger ! », cette première BLE autour des plantes, graines et outils de jardin s’est tenue à Mons le 19 avril. Biens et services ont été échangés.

Contact : Marie 04 94 76 39 29, Emmanuelle 06 31 07 20 66 

Association Les Chevaliers de la Table basse

image35Bonjour la jeunesse, une nouvelle association vient de voir le jour pour vous .Elle s’appelle les chevaliers de la table basse, est présidée par l’énergique Nicolas Casado. Enfin une association faite par des jeunes pour des jeunes. Son but: organiser des concerts de musique alternative a tendance rock. La prochaine manifestation sera organisée le 9 mai à la salle municipale des Adrets de l’Esterel , avec 5 groupes dont 3 sont composés uniquement de jeunes du canton .
Au programme: la relève, nipples, raphistole globule, nixon. Tapes: edith splaf.

En espérant vous voir nombreux soutenir la jeunesse du pays de Fayence !

Jérémy Cocoal

L’A.R.P.A.F : stérilsation

logoarpaf1Cela fait bientôt 10 ans que notre association fait stériliser les chats errants et libres sur le Canton de Fayence et les environs. L’année dernière, nous avons fait stériliser 152 chattes, 67 chats, 5 chiens. Quand on sait qu’un couple de chats, sans intervention de notre part, fait en 5 ans, 15.500 chatons, on peut s’imaginer l’impact sur le territoire.
Pourquoi faut-il nourrir les îlots de chats Nous aidons à nourrir les îlots de chats errants et libres. En leur donnant à manger, cela nous permet de les circonscrire dans un lieu. Les chats y restent et nous pouvons ainsi, tout d’abord, les capturer pour les stériliser, ensuite, contrôler les nouveaux venus et ainsi réguler leur nombre. Signalez la présence de chats errants. Contactez nous rapidement dès que vous avez connaissance de chats errants.
Une chatte peut faire des petits trois fois par an, la stérilisation d’une chatte pleine coûte le double du prix, il est donc nécessaire de faire très vite.

Chats errants (c) Rose-Marie Nisolle pour le Nouveau Journal

Chats errants (c) Rose-Marie Nisolle pour le Nouveau Journal

Intervention auprès des particuliers

Il arrive très souvent qu’un ou plusieurs chats errants choisissent eux-mêmes leur domicile en s’invitant chez des personnes sensibles à la misère animale. Nous aidons ces personnes, à payer la stérilisation des animaux qu’ils recueillent. Une cotisation de 35€ est demandée et une cage est prêtée avec un chèque de caution.
Les années suivantes, nous comptons sur le renouvellement de la cotisation pour pouvoir rentrer dans nos frais.

Appel aux Dons

L’ARPAF fournit la nourriture pour les îlots de chats, elle aide à la stérilisation et aux soins des animaux des personnes les plus démunies. Nous avons donc besoin de votre participation, soit en prenant votre carte de membre (35€ par an), ou en faisant un Don.

afiche-arpaf

Site Internet : www.arpaf.org

Association Danse: Ma Vie

gala-douverture-025L’Association organise 2 soirées de ballets à l’espace culturel de Fayence les 6 et 7 juin 2009 qui méritent une belle promotion car elles célèbrent les 30 ans de l’école de danse classique Jacqueline Lavielle à Fayence et, à ce titre, présentent le travail des enfants en première partie et en seconde partie la Compagnie François Mauduit. Cette compagnie est composée de 12 danseurs de meilleures formations (Béjart, Venise, Londres, Berlin). Le fil conducteur de la soirée est qu’une des danseuses de la compagnie, Aurélia Lefaucheux fut l’élève de Jacqueline dans son enfance. Une revue de presse est disponible avec des photos.
Ludivine Stockil
Réservation: à l’office du tourisme de Fayence
tél. 04 94 76 20 08
Site internet: dansemavie.free.fr

Le Nouveau Journal Pays de Fayence n°2

n2-p1-p« Joie et petulence ! » Partis à 50, nous nous vîmes 150 à l’assaut de l’impitoyable budget du Nouveau Journal n° 2. Ses dernières résistances furent anéanties par une double attaque par Montauroux et par Tourrettes. L’association « Vivre à Montauroux » nous gratifiant d’un don de quelques 660 €, et « l’opération daube polente de Tassy » (malgré une pluie battante) faisant apparaître une marge bénéficiaire de 500 €. Joignons à ce jubilé le monde de l’entreprise qui apporta un soutien non négligeable, et les adhésions de 6 associations (AUCBA- Foyer Rural Fayence – Pères Blancs, et 3 en cours).

Ceci dit, quand vous lirez ces lignes, il faudra partir à la conquête du budget NJ n°3. Notre progression en termes d’adhérents flirte avec les 250% mais ne représente le soutien que de 1% des foyers du Pays de Fayence. Or pour que cet espace d’info libre se pérennise, il faudrait à minima le soutien de 5% des foyers.
Le Nouveau Journal du Pays de Fayence ne peut se passer de vous.

Merci à tous et bonne année 2009.
Guy Coursimault

En téléchargement: le Nouveau Journal Pays de Fayence n°2 (Pdf 2,73 Mo)