Derniers articles

Le CODERS à Montauroux

Yvette Penez, Présidente des séniors des villages perchés

Yvette Penez, Présidente des séniors des villages perchés

Reçus par « LES SENIORS DES VILLAGES PERCHES » les clubs du CODERS (Comité de la Retraite Sportive) du Var se sont rencontrés aux Estérets du Lac à Montauroux.

Près de 200 personnes issues de divers clubs sportifs du département étaient présentes pour partager leur passion… et leur temps libre.
Un dynamisme qui fait envie !

Saison oléicole au moulin à huile de Montauroux: une année faste

mouliniersLa production a débuté le 13 novembre 2008. Le rendement moyen a été de 2 litres d’huile au double. Année faste donc, tant dans la quantité d’olives et d’huile produite que dans la qualité de cette huile. Les olives étaient saines, les oliviers dans leur ensemble n’ayant pas subi de graves attaques de mouches, à l’inverse des années précédentes. Il n’y a pas eu de problèmes techniques au moulin. Machines et Hommes étaient au « top ». Nous espérons qu’il en sera de même dans les années futures, et que nos précieux mouliniers, Joël Tallent et Philippe Raffy auront les moyens de cultiver longtemps ce patrimoine vert.

Totaux de la saison 2008-2009
32,59 tonnes d’olives
2 716 Doubles
5 495 litres d’huile.

1 double = 12kgs d’olives
1 motte = 20 doubles.

Les Pères Blancs au Domaine de Tassy

peres-blancsLe 1er novembre 2008, le Frère Alix Poupon a fêté son centenaire. Le Frère Poupon est un Père Blanc résidant au Domaine de Tassy, situé au cœur de notre canton. Son parcours est à l’image de tous ses confrères : une vie dédiée à l’Afrique. Les Pères Blancs ont œuvré dans de nombreux pays d’Afrique Noire et du Maghreb. Leurs missions religieuses sont souvent synonymes d’actions auprès de plus pauvres : constructions d’écoles, de dispensaires, accompagnements, soins.

En 1951, Monsieur Garbe propriétaire du domaine donna une parcelle aux Pères Blancs pour y construire leur maison de retraite, et c’est à sa mort, en 1972, qu’il leur léga l’ensemble du Domaine (aujourd’hui 22 hectares). Quelle originalité cette maison de retraite dans laquelle les résidents s’entraident dans les soins quotidiens, s’occupent de l’intendance, entretiennent des bâtiments de ferme avec des vaches, une petite basse cour et cultivent de la vigne et du blé !
Maison de retraite, lieu de vie et d’activités, résidents riches de leur histoire, conditions de travail exceptionnelles, à faire rêver bien des familles et d’autres maisons de retraite.

Aujourd’hui, le nombre de Pères Blancs ayant diminué, ils ont décidé d’ouvrir l’établissement à tous et de quitter progressivement le domaine.
Mais ce départ est réfléchi et préparé. Conscients de la valeur historique, géographique et environnementale de ce site, respectueux de la mémoire du donateur, ils se sont imposés des conditions à cette vente : ne pas vendre à des promoteurs spéculateurs, donner la priorité aux projets d’intérêts collectifs associatifs ou publics, les acheteurs doivent conserver la maison de retraite et respecter les espaces verts existants.

Une belle leçon quand on voit comment notre région a trop souvent donné priorité aux projets d’argent au détriment de notre patrimoine…

Marie France Frasson

Site internet: peres-blancs.cef.fr/tassy.htm

L’association « Un lycée au Pays de Fayence » défend le droit à la réussite pour tous

carte-lyceesLa situation des lycéens du Pays de Fayence est intenable:

  • pas de lycée dans le canton, aujourd’hui 650 lycéens migrent au Muy, à St Raphaël, à Grasse…
  • pour la plupart: 3 heures par jour sur les routes, peu de temps pour les devoirs et la vie de famille, pas de participation aux activités associatives dans le canton,
  • un constat d’inégalité des chances: un taux d’échec scolaire supérieur à la moyenne du Var,
  • et d’autres conséquences graves: fatigue, dépression, santé, coût pour la collectivité.

Un lycée implanté localement est la meilleure solution. L’association défend un projet de qualité pour un lycée à taille humaine de 1.000 élèves avec des sections générales et professionnelles adaptées aux débouchés et aux secteurs économiques émergents. Les élus du canton soutiennent le projet. Cependant aucune décision n’est encore prise.

La mise en œuvre d’un projet de lycée nécessitera 5 à 6 ans après la prise de décision. Dans le contexte actuel de crise, le Ministère de l’éducation Nationale et le Conseil Régional sont encore plus attentifs à l’affectation des enseignants et aux investissements. Cependant, la situation des lycéens est inacceptable, il est urgent d’obtenir une prise de décision !

L’association « Un Lycée au Pays de Fayence », mène des actions de communication, a fait des reportages TV et vidéo, des pétitions, des rencontres avec les élus, des conférences… Les parents des enfants de tous âges et tous les habitants du canton de Fayence ont la responsabilité de prendre position.
Rejoignez l’association « Un Lycée au Pays de Fayence ».

Adhésion annuelle individuelle: 7,00 €.
Envoyez votre règlement à l’ordre de « Un Lycée au Pays de Fayence » avec vos coordonnées complètes à M. Bussetta 13, Clos de la Chesnaye 83440 Mons.

Site internet: www.unlyceeaupaysdefayence.info
Courriel: unlyceeaupaysdefayence@gmail.com
tél. : M. Bonnet 04 94 70 30 91

Association SENDRA: Un Noël de solidarité

SendraDepuis de nombreuses années, l’association SENDRA (service entr’aide en Dracénie) organise un noël de la solidarité afin de lutter contre l’isolement des personnes âgées et handicapées au moment des fêtes de fin d’année.
Alors que nombreuses sont les familles qui se retrouvent autour d’un bon repas entourées des êtres chers, de nombreuses personnes âgées restent seules. Prévu au départ pour 60 personnes, ce sont 80 personnes qui se sont présentées pour passer ce temps de convivialité. Cette manifestation fut une grande réussite grâce aux partenaires tel que La FONDATION DE FRANCE, LE SECOURS POPULAIRE, le FOYER API du Luc, le CCAS de la ville du Luc et l’association SENDRA.

je tenais à remercier aussi les différents commerçants et artisans qui tous les ans font preuve de grande générosité en offrant des cadeaux mais aussi de la nourriture ou des boissons pour que ce noël se déroule dans les meilleures conditions.

Un seul message lorsqu’on assiste à ce type de manifestation: plus que jamais nous devons être à l’écoute du monde qui nous entoure. N’oublions pas nos ainés.

Si vous souhaitez vous associer à ce type de manifestation merci de contacter:
V. Sciauvaud
Association SENDRA
SENDRA MONTAUROUX

Sendra Montauroux
Place du Clos au CCAS 83440 Montauroux
tél. 04 98 10 .63 .40
www.sendra.fr

Callian: Un musée fantôme

D’une surface de 400m2, terminé en 2005, ce musée entièrement équipé n’est toujours pas ouvert !

Simone Bauquier, François Cavalier: le désaccord

Musée Beauquier1997, mort de Mr Georges Bauquier, massier de Fernand Léger, ancien conseiller municipal sous Mr Bourgain et peintre autodidacte. C’est alors que débuta l’épopée du musée Bauquier lorsque Mme Bauquier décidait de faire bâtir un musée et d’en faire don à la mairie de Callian. Rapidement des tractations s’engagèrent entre Mme Bauquier et la mairie. Le terrain étant en zone inconstructible, le conseil municipal en travail sur le POS créa une zone U.E. à vocation culturelle permettant la construction du musée. L’idée de la mairie est, à moyen terme, l’élargissement de cette zone « culturelle » jusqu’au château Goerg, ouvrant ainsi un vaste espace qui pourrait être dédié à l’art contemporain.

Construit depuis 2005

La première pierre fut posée en 2003 et le musée sorti de terre en 2005 entièrement financé par Mme Bauquier. Depuis cet édifice tout à fait fonctionnel de plus de 400 m2 sur 2 niveaux, aux espaces vastes et à la luminosité étudiée, reste sans vie. Un musée fantôme… Quid ? Why ? L’interrogation est à son comble et le mystère entier. Nous sommes allés voir les protagonistes de cet état de fait et voilà ce qui nous a été dit: « Depuis le début, Mme Bauquier avait annoncé qu’elle ferait don du musée à la Mairie de Callian, cette dernière devant prendre en charge son fonctionnement. » Jusque là, tout va bien. Ce don était conditionné par le maintien permanent au 1er étage de l’exposition des œuvres de Mr Bauquier. Encore là, pas de désaccord avec la Mairie. Mr Cavallier (maire de Callian) estime alors nécessaire de contractualiser par écrit les contraintes et les rôles de chacune des parties.

Musée BeauquierEt là, ça clashe. Mme Bauquier, qui avait proposé de faire jouer ses relations avec le monde de l’art afin de faire tourner, au rez-de-chaussée, des expositions d’une certaine facture, demandait la création d’un Comité Consultatif, dont elle ferait partie, pour garantir le respect d’un cahier des charges dans lequel serait précisé la vocation de ce musée . « Cela existe dans d’autres musées appartenant à une collectivité publique » nous dit-elle « et je ne veux pas qu’il se transforme en salle des fêtes ou autre ». Elle s’est alors heurtée à l’avis de Mr Cavallier, pas foncièrement contre l’idée de ce musée, mais estimant logique que, « prenant en charge le fonctionnement avec les finances publiques, ce soit à la Mairie qu’incombe l’entière décision quant à la programmation ». Du coup, chacun voit dans l’autre un espèce de profiteur, un tireur de couverture. Ainsi, terminé depuis 2005, cet espace reste fermé au public au grand dam de tous. Tout ceci cessera peut être un jour, et le musée fantôme de Callian deviendra enfin vivant.

La Daube du Nouveau Journal Pays de Fayence à Tassy en 2008

Daube Nouveau Journal Pays de Fayence Tassy 2008
Certains se souviendront du 14 décembre 2008 pour les trombes d’eau tombées sans relâche. Hé bien, c’est ce jour là que près de 70 personnes ont dégusté la daube de sanglier du Nouveau Journal. Un repas bien arrosé et profitable pour les caisses de l’association. Le reportage du Nouveau Journal en images:

Chomsky & Cie: un film-débat avec Daniel Mermet à Montauroux

Chomsky
A l’occasion de la sortie du fil Chomsky & Cie, Le Nouveau Journal Pays de Fayence à invité Daniel Mermet à Montauroux.

A l’heure où impuissance et résignation l’emportent, le travail de Noam Chomsky est un antidote radical. « Le pouvoir ne souhaite pas que les gens comprennent qu’ils peuvent provoquer des changements » dit Noam Chomsky. De Boston à Bruxelles, Québec, nous rencontrons chercheurs, journalistes, activites tel que Jean Bricmont, ou encore Normand Baillargeon auteur du «  »Petit cours d’autodéfense intellectuelle », ce qui pourrait être le sous-titre de ce film engagé contre le cynisme conformiste et la pensée molle des faux rebelles.

Le reportage du Nouveau Journal: « Il était une fois Mermet à Montauroux »:

La bande annonce

Le site du film

Nuit de tempête: quelques milliers de tonnes de bois jetées à terre

ImgCofor83Vent de plus de 130km/h dans la nuit du 21 au 22 novembre dernier.
Les rafales les plus violentes ont sévi sur un axe allant du nord de Callian à Claviers, déracinant sur son passage pins d’Alep, pins maritimes et pins sylvestres et cassant chênes et oliviers.

Joint au téléphone, Mr Lang (responsable ONF du secteur) confirme que ce sont quelques milliers de tonnes de bois qui auraient été ainsi jetées à terre.

En savoir plus sur le bois dans le Var

Etude de production de plaquettes forestières pour le développement d’une filière bois-énergie varoise (Pdf 979 ko)