Réaction au NJ 29 Exclu web

Suite à l’article « Du Riffifi à la Maison Pour Tous de Montauroux » parut dans le dernier NJ p.18 nous avons reçu une réaction que nous publions donc sur le site!

Tout d’abord un petit rappel avec l’article qui suscite le débat.

Depuis de nombreuses années (1986), la municipalité de Montauroux met un salarié à disposition de la Maison Pour Tous( MPT). Ce contrat a été renouvelé régulièrement tous les 5 ans. Or cette année le contrat prenant fin au 31/12/2015 n’a pas été reconduit. D’après nos informations, à la suite d’un conflit en interne entre le président de l’association et le salarié détaché de la mairie, la MPT a demandé que soit intégré au contrat une fiche de poste (description détaillée de toutes les tâches et prérogatives du salarié. La municipalité et le salarié ont rejeté la fiche de poste proposée par l’association, qui a elle refusée à son tour la fiche de poste de la mairie!

De fait, c’est l’impasse, au sein de l’association chacun choisit son camp ! Le salarié n’est plus en fonction depuis le 1er janvier et il faudra attendre l’Assemblée Générale de l’association en avril prochain pour y voir plus clair. A suivre…

Enfin voici la réaction intitulée « Préciser les faits« 

La municipalité de Montauroux a effectivement depuis de nombreuses années mis à la disposition de la Maison Pour Tous un agent territorial mais cela n’a jamais été concrétisé par une convention.

Pour se mettre en conformité avec la loi N° 84-53 du 26 janvier 1984 et le décret N° 2008-580 du 18 juin 2008, le conseil municipal a pris, le 19 juin 2015, une délibération visant à ce que la Maison pour Tous rembourse à la commune le salaire et les charges de l’agent détaché, une subvention équivalente étant promise pour neutraliser cette mesure.

A cette délibération était attachée une convention de mise à disposition de l’agent indiquant que le travail de cet agent serait organisé par l’établissement d’accueil. La Maison Pour Tous a logiquement demandé que la fiche de poste signée par cet agent soit associée à cette convention qui, d’après nos statuts, doit être validée par le CA.

La fiche proposée par la Maison Pour Tous et tirée de sa note d’organisation n’a pas été acceptée, une autre reflétant les souhaits de l’agent a été proposée par la mairie mais refusée car incompatible avec notre organisation associative. Lors de notre Conseil d’Administration en décembre, le Maire qui y assistait, a proposé une rédaction qui d’après lui ne pouvait pas être refusée : prendre mot à mot la partie de notre note d’organisation concernant l’agent détaché, note validée depuis 15 ans.

C’est ce que le Conseil d’Administration a fait, en vain ! Il a en conséquence refusé de signer la convention de détachement proposée, le maire de son côté mettant fin au détachement de l’agent. Le problème est donc réglé, la MPT fonctionne normalement, elle n’est pas dans une impasse et personne n’a de camp à choisir.

Pour information le partenariat avec le ciné-festival, concrétisé par sa propre convention, n’est en rien remis en cause.

Yves Corenwinder, président de la MPT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *